La Russie envoie un convoi d’aide humanitaire en Ukraine

Deux cent quatre-vingts poids lourds font route vers l’Ukraine. Un convoi transportant de l’aide humanitaire est parti mardi 12 août de la région de Moscou en direction de l’est de l’Ukraine, d’après plusieurs médias russes.

«La colonne acheminera aux habitants de l’est de l’Ukraine près de 2.000 tonnes de fret humanitaire recueilli par les habitants de la capitale russe et de sa région», a annoncé l’administration de la région de Moscou.

Les 280 camions Kamaz transportent 400 tonnes de céréales, 100 tonnes de sucre, 62 tonnesLa Russie envoie un convoi d'aide humanitaire en Ukraine de nourriture pour enfants, 54 tonnes de médicaments et d’équipements médicaux, 12.000 sacs de couchage et 69 groupes électrogènes portables.

Le convoi en question est envoyé en commun avec le Comité international de la Croix-Rouge (CICR). Le convoi devrait mettre deux jours à parcourir les mille kilomètres qui le séparent de l’est de l’Ukraine. Mais son passage de la frontière est loin d’être assuré, quand bien même un porte-parole du Kremlin assure que «tout a été décidé avec l’Ukraine».

«Il n’y a pas d’accord de la part des Ukrainiens pour que les véhicules russes entrent sur leur territoire», le contredit à l’agence Reuters une source gouvernementale ukrainienne s’exprimant sous couvert d’anonymat. La Russie a placé lundi son action sous l’égide du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), et l’organisation humanitaire – investie par Kiev de toutes les questions d’organisation et de logistique de la mission internationale – chercherait des compagnies de transport susceptibles de prendre le relais à la frontière, selon les informations de Reuters.

Lundi, les Etats-Unis et l’Union européenne ont prévenu la Russie que toute intervention, même humanitaire, dans l’est de l’Ukraine sans le consentement de Kiev serait «inacceptable» et constituerait une violation du droit international.
A Paris, Laurent Fabius a estimé que l’envoi du convoi humanitaire russe ne respectait pas les règles et a exprimé la crainte qu’il puisse couvrir une incursion russe. Sur France Info, le ministre des affaires étrangères français a demandé que la communauté internationale s’oppose à l’entrée du convoi russe s’ils n’avaient pas l’accord des autorités ukrainiennes et de la Croix-Rouge, une question «pas encore réglée», selon lui.

Des milliers de personnes privées d’eau

Des milliers de personnes sont privées d’eau, d’électricité et d’assistance médicale en raison des combats dans l’est de l’Ukraine. Selon les agences de l’ONU, environ 1 100 personnes ont été tuées au cours des quatre mois de conflit, depuis que le gouvernement de Kiev a décidé de réprimer par la force la rébellion des insurgés prorusses.

Source : agences et rédaction

 
Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s