Sociologie théories

approches_theoriques

L’analyse des problèmes sociaux est au cœur tant de l’intervention sociale que de la recherche sociale, et ce, depuis une longue tradition, surtout américaine, d’enseignement, de recherche et de publication sur les multiples problèmes sociaux qui se posent aux sociétés actuelles. Mais malgré cet effort, l’analyse des problèmes sociaux suscite des débats. Par exemple, pour les tenants d’une sociologie empiriste, le recours au concept de problème social implique un certain jugement de valeur (c’est-à-dire une prise de position) qui est contraire à une approche scientifique des faits sociaux. Ainsi, la question de savoir ce qu’est un problème social a toujours été fort discutée et les définitions ont varié dans le temps. C’est pourquoi il ne s’agit aucunement ici de vouloir procéder à un relevé des différentes définitions de la notion de problème social ni de présenter de façon exhaustive l’évolution de l’ensemble des théories sociologiques ou autres concernant l’analyse des problèmes sociaux puisque beaucoup d’autres l’ont déjà fait avant nous (Mayer et Laforest, 1990). Il s’agit plutôt d’amener le lecteur à distinguer les principales théories et méthodes d’analyses utilisées dans l’explication des problèmes sociaux et leurs liens avec les solutions proposées par différents groupes sociaux dans la société.

30/07 : Les Brigades d’el-Qassam bombardent deux bulldozers sionistes au sud de la Bande de gaza

Les Brigades d’el-Qassam, la Branche armée du mouvement du Hamas, ont fait exploser le mercredi matin 30/7 deux bulldozers militaires appartiennent à l’occupation israélienne dans le sud de la Bande de Gaza.Les brigades ont confirmané” dans un communiqué militaire que leurs combattants ont pu ce matin de cibler un bulldozer sioniste dans la région de Zana à l’est de Khan Younès avec un obus de type “RBG” et d’exploser une grande

Les Brigades d’el-Qassam, la Branche armée du mouvement du Hamas, ont fait exploser le mercredi matin 30/7 deux bulldozers militaires appartiennent à l’occupation israélienne dans le sud de la Bande de Gaza.

Les brigades ont confirmané” dans un communiqué militaire que leurs combattants ont pu ce matin de cibler un bulldozer sioniste dans la région de Zana à l’est de Khan Younès avec un obus de type “RBG” et d’exploser une grande charge explosive de type “Shawath” en la mettant à la tour du bulldozer.

Elles ont ajouté que leurs hommes ont ciblé un autre bulldozer avec deux obus de type “RBG” dans la même région, en le détruisant. 
 

الأخبار
رمز الموضوع: 89979
عدد المشاهدة: 4 | المشاهدة الأخیرة: منذ 3 دقيقة

L’EIIL (ou ISIL) détruit les lieux de culte, interdit de rompre le jeune

L’organisation terroriste de l’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) a interdit aux habitants de Mossoul de rompre le jeun du mois sacré du ramadan, bien que les autorités religieuses du pays aient annoncé que ce lundi sera le premier jour de fête. Mais, craignant la colère de la population, l’EIIL est revenu sur sa décision.Selon le site d’informations Soumariya news, « les appels à fêter l’Eid ont retenti à partir des

L’organisation terroriste de l’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) a interdit aux habitants de Mossoul de rompre le jeun du mois sacré du ramadan, bien que les autorités religieuses du pays aient annoncé que ce lundi sera le premier jour de fête. Mais, craignant la colère de la population, l’EIIL est revenu sur sa décision.

Selon le site d’informations Soumariya news, « les appels à fêter l’Eid ont retenti à partir des mosquées dans la ville de Mossoul », mais « les miliciens armés du groupe ont fait stopper ces appels et obligés les muezzins des mosquées d’annoncer que le lundi sera le dernier jour du mois de ramadan ».

Toutefois, la colère et les protestations de la population ont poussé les éléments de cette organisation à se résigner, et à permettre ensuite aux muezzins de rediffuser les akbirs « Allah Akbar » (Dieu est grand : ndlr).

Les autorités religieuses sunnites en Irak ont annoncé dimanche que le lundi sera le premier jour du mois de Shawaal (de l’hégire), soit le premier jour de la fête d’al-Fitr.

Le porte-parole du bureau du commandant général des forces armées irakiennes l’officier Kassem Ata a souligné que les prémices d’une intifada populaire contre l’EIIL sont en train de se faire voir à Mossoul, ajoutant que la population prépare des cellules armées pour combattre ce groupe terroristes sur fond de destructions de mausolées religieux.

Longue liste de destructions

Les miliciens de l’EIIL a fait sauter vendredi la mosquée de Nabi Chith et le sanctuaire du Prophète Zarzis au centre de Mossoul. Ils s’apprêtent à faire exploser le phare d’al-Hadbaa et la grande mosquée.

Jeudi dernier, les miliciens terroristes ont fait exploser le tombeau et la mosquée du prophète Younès, l’un des piliers historiques et religieux les plus importants dans la ville de Mossoul. Ils ont également explosé le tombeau de l’imam Abou el-Ola, une husseiniyate et une mosquée à Mossoul.

Rappelons que la ville de Mossoul a été le théâtre des plusieurs acte de destruction de sanctuaires. Le tombeau d’ « Abdallah ben Assem ben Omar ben el-Khattab » a été détruit par plusieurs charges explosives au sud Est de Mossoul.

Des miliciens armés ont fait sauter le 25 juin dernier le mausolée de l’imam al-Abbas dans le village de Kebbeh (100 km au nord de Mossoul), et deux husseiniyates 5 15 km au nord de Mossoul. 

Source : http://www.moqavemat.ir/?a=content.id&id=89865
التقریر
رمز الموضوع: 89865
عدد المشاهدة: 7 | المشاهدة الأخیرة: منذ 2 ساعة

Sud de Gaza: El-Qassam bombarde un bâtiment et tue plusieurs soldats israéliens

Les Brigades d’el-Qassam, la branche armée du mouvement du Hamas, ont fait explosé, le mercredi avant-midi 30/7, un bâtiment dans lequel un certain nombre de soldats israéliens se sont barricadés à l’est de Khan Younès dans le sud de la Bande de Gaza, faisant un certain nombre de morts et de blessés par les soldats.Dans un communiqué militaire, les Brigades ont déclaré que leurs combattants ont fait exploser l’avant-midi un maison

Les Brigades d’el-Qassam, la branche armée du mouvement du Hamas, ont fait explosé, le mercredi avant-midi 30/7, un bâtiment dans lequel un certain nombre de soldats israéliens se sont barricadés à l’est de Khan Younès dans le sud de la Bande de Gaza, faisant un certain nombre de morts et de blessés par les soldats.

Dans un communiqué militaire, les Brigades ont déclaré que leurs combattants ont fait exploser l’avant-midi un maison piégée et occupée par une force spéciale sioniste dans le village de Farahin à l’est de Khan Younès au sud de la Bande de Gaza, en la détruisant sur les têtes des éléments de la force israélienne.

Elle ont ajouté que leurs combattants ont fait glisser une force spéciale sioniste composée d’entre 15 et 20 soldats israéliens à une maison piégée par 12 charges de barrels dans la région de Farahin à l’est de Khan Younès et puis ils ont complètement détruit la maison, confirmant que tous les éléments de la force sont sous les décombres de la maisons et qu’ils sont des morts et blessés.

Après l’explosion de la maison, l’occupation a perdu sa raison et a entamé un bombardement violent par l’artillerie et les avions dans les alentours de la maison détruite dans une tentative de tirer ses soldats.

 
الأخبار
رمز الموضوع: 89973
عدد المشاهدة: 2 | المشاهدة الأخیرة: منذ 6 دقيقة

Les militants ISIL takfiri ont publié une vidéo montrant les forces terroristes tirant à bout portant sur un certain nombre d’adolescents irakiens (1500 selon certaines sources irakiennes) et jetant leurs corps dans la rivière.

Le ISIL a publié une vidéo de 30 mn sur son site Web, à l’occasion de l’Aïd al-Fitr.

La vidéo montre des terroristes masqués ISIL amenant de jeunes adolescents près d´une rivière. Ensuite, ils leur tirent dans la tête  et  jetent leurs corps dans l’eau.

La voix -off précise qu’ils sont chiites.

Le film met également en garde les forces irakiennes de faire face au même sort s’ils résistent contre les takfiris ISIL.

 Le ministère irakien des droits de l´Homme affirment que les extrémistes ISIL takfiri utilisent des enfants irakiens comme boucliers humains.

Human Rights Watch a également confirmé le rapport que les extrémistes ISIL takfiri utilisent des enfants comme boucliers humains pour mener à bien leurs actes de violence. L’organisation a également déclaré que les extrémistes recrutent des enfants pour les aider dans leur lutte contre les forces gouvernementales irakiennes.

La crise en Irak a dégénéré après que les terroristes ISIL ont pris le contrôle de  Mossoul en une avance-éclair le 10 Juin 2014, qui a été suivie par la chute de Tikrit, situé à 140 kilomètres (87 miles) au nord-ouest de la capitale Bagdad.

L’armée irakienne, soutenue par des forces tribales et les bénévoles, a été engagée dans de violents combats avec les militants sur différents fronts et a été jusqu’ici en mesure de repousser les militants dans plusieurs domaines, notamment à Tikrit.

ASH / HMV / SL – 6877 293

Source : http://www.presstv.ir/detail/2014/07/29/373281/video-shows-isil-shoot-teens-in-head/

http://www.moqavemat.ir/?a=content.id&id=89983

 

Traduction : lesinfostues